Le Rosé c'est tendance.

Longtemps considéré comme un vin tout juste bon à accompagner une pizza entre amis, le rosé connaît depuis cinq ans une progression vertigineuse de ses ventes en France, au point de susciter l'intérêt de toutes les régions viticoles.

"En dix ans, sa consommation est passée de 8% du total des vins à 21%", explique François Millo, directeur général du Conseil interprofessionnel des vins de Provence (CIVP), une région spécialisée depuis toujours dans le rosé, comme le Val-de-Loire, et qui bénéficie à plein de cet engouement.

Selon le Centre de recherche et d'expérimentation sur le vin rosé (CREVR), basé à Vidauban (Var), c'est la seule production viticole dont les volumes ont progressé ces dernières années.

Michèle Nasles, présidente du syndicat des Coteaux d'Aix, l'une des trois appellations provençales, avance plusieurs explications à ce succès: "Nous avons gagné en qualité mais c'est surtout le goût des consommateurs qui a changé. Ils veulent des vins plus légers". "Le rosé se marie bien avec l'apéritif et correspond au développement des tapas, mezzés et autres repas moins conventionnels", ajoute-t-elle.

Oenologue et chercheur au CREVR, dont il est aussi le directeur, Gilles Masson estime que "le rosé est venu en décalage du rouge". "Les gens sont très impressionnés par le rouge, ses codes: pour le consommer ils ont le sentiment qu'il faut être savant. Le rosé les a décomplexés", notamment les femmes, dit-il.

Cette boisson dont la consommation reste majoritairement saisonnière - du printemps à l'automne - bénéficie d'une image de simplicité même si l'ignorance est quasi générale quant à son processus de fabrication.

Les vins de Provence croient ainsi nécessaire de rappeler sur leur site internet que les rosés "ne sont pas un mélange de raisins et encore moins de vins rouges et blancs". Ils sont élaborés à base de cépages noirs.

"C'est un vin très délicat à élaborer car il prend sa couleur et son arôme en 12 heures contre une semaine pour le vin rouge", dit M. Millo. La palette des roses obtenue est large: la Provence privilégie un vin "clair et limpide". Dans le Val-de-Loire, il est plus rose.

C'est pour améliorer les connaissances et la qualité que le CREVR, premier centre de recherche totalement dédié au rosé, a été créé en 1999, à l'initiative des viticulteurs de Provence.

"Notre deuxième vocation est de créer une culture, une identité du vin rosé, lui donner ses mots, ses repères", résume M. Masson.

Le rosé n'a pas de définition arrêtée, les statistiques internationales le confondant avec le rouge, ce qui peut compliquer le calcul de sa consommation. Mais, pour M. Millo, la définition spontanée adoptée par l'ensemble des pays producteurs - +Est rosé tout ce qui n'est pas franchement rouge ni blanc+ - "n'est pas si mauvaise".

Face à l'enthousiasme des consommateurs, "toutes les régions françaises s'y mettent: Bordeaux, les Landes...", remarque Franck Fourment, de la chambre d'agriculture du Var. "Ca bouge aussi en Amérique du Sud, au Maghreb et aux Etats-Unis", note M. Masson même si la France reste le premier producteur mondial avec 10%, selon le CREVR, devant l'Italie et l'Espagne.

Les exportations suivent moins bien, constate Mme Nasles: "S'il s'en produit un peu partout dans le monde, la consommation de rosé reste très locale. Comme chez nous autrefois, où on buvait du rosé en vacances en Provence et du rouge de retour chez soi".

AFP 

1 commentaire - aucun rétrolien

Virgin Vines

Le mania-millionnaire patron de Virgin, explorateur à ces heures perdues et futur tenancier d'une agence de voyage proposant un tour de Lune, Richard Branson  (non pas Charles Bronson !!!) se lance dans le vin !

 

2 vins sont proposés sous le label "Virgin Vines" : 1 Syrah et 1 Chardonnay (plus facile pour le commerce qu'un Saint Peray ou un Bellet).

Bouteille design destinée à une clientèle djeun's, l'approche ne me choque pas mais sera t'elle autorisée en France ???? Un site "tendance" ciblant clairement une clientèle non habituée au vin va faire tâche dans le discours tout repressif de la web-vinosphère en France.

Allez, je lâche le lien : http://www.virginvines.com/

En espérant ne pas être considéré comme incitateur à la haine vinique.

 
J'attends les comm' des personnes les ayant goutés. 

aucun commentaire - aucun rétrolien

Un verre pour Depardieu ?

 
Si votre nez n'est pas approprié à la dégustation ce verre est fait pour vous !!  

aucun commentaire - aucun rétrolien

Allo Police ??!!

Sans commentaires !! :-))))) 

aucun commentaire - aucun rétrolien

Loi anti presse vinique : suite mais pas fin !

Auchandirect web vient de décider d'annuler ses publicités online lors de la prochaine foire aux vins.

A l'approche des foires aux vins de la rentrée, Auchandirect avait prévu une grande campagne publicitaire online. Mais depuis l'interdiction de la publicité pour l'alcool en ligne, le cybermarché a visiblement décidé de faire machine arrière. Auchandirect aurait en effet purement et simplement annulé sa campagne. Avant le supermarché en ligne, d'autres acteurs ont également préféré éviter les poursuites pour publicité interdite. En mai dernier, Microsoft France a officiellement décidé de ne plus diffuser de publicités pour des boissons alcoolisées sur son réseau de search adCenter. (www.journaldunet.com)

 

Dans le même esprit, le Sénat a refusé la proposition du sénateur Gérard César, viticulteur en, Gironde, d’autoriser la promotion du vin sur Internet. Là encore, un bel imbroglio juridique est en cours, car toutes les grandes marques d’alcool inondent les journaux de leurs publicités.

La question mérite d'être posée :

Est-il encore possible de parler du vin en France ?

Pourquoi le vin se retrouve t'il ainsi diabolisé? Les premix innondent le marché des boissons pour adolescents avec les dégâts d'alcoolisation à outrance que l'on connait, les marques d'alcools forts (whisky, vodka,...) organisent des soirées publicitaires dans de nombreuses boîtes de nuits ou lors d'évènements (féria de Nîmes,...) en incitant à la consommation sans que le gouvernement ne s'en inquiète.

Le vin est en train de mourir devant le dictat protecteur des bien-pensants.

N'oubliez pas : Mangez au moins 5 fruits par jour, Ne buvez pas plus de 2 verres de vin, fumer nuit gravement à votre santé, faites du sport mais pas trop, ...

Et puis pendant ce temps là, on autorise le Red Bull qui était jusqu'à présent déclaré nocif pour la santé !!! Va comprendre Charles !!

 

4 commentaires - aucun rétrolien

Sac à Vin !!

Non ce n'est pas une insulte mais la nouvelle trouvaille de chez Gallo.

Le BIB fashion pour les dames.

A transporter partout où vous le voulez.

Ah la la !! Encore une incitation à boire !!! Mais au fait il est où le logo femme enceinte ???  

Admirez  :

aucun commentaire - aucun rétrolien

Toto Vino

Voici un nouveau dérivé de la vigne : Toto Vino.

 

Toto Vino Olive
 

TOTO VINO Raisin : le soda issu de la vigne
Boisson gazeuse rafraîchissante aux extraits de raisin
ENFIN UN SODA ISSU DE LA VIGNE !

Toto vino est un concept de boisson du sud de la France dont les goûts subtils portent la marque de la vigne.

Formulé avec du jus de raisin vert (vertjus), du jus de raisin rouge et du sucre de raisin (moût concentré de raisin), cette boisson aux accents méditerranéens vous apporte des antioxydants naturels (polyphénols) présents dans le raisin.

Enfin un soda issu de la vigne sur le marché des «soft-drinks».
En le versant dans un verre, on obtient une mousse dense couleur violine.

Au goût, toto vino soda a des arômes de fruits rouges avec des notes amyliques et en bouche : une fraîcheur acidulée et fruitée légèrement sucrée. Toto Vino Raisin vous surprendra par son côté désaltérant et sa fraîcheur en bouche.

A boire très frais

 Pour plus d'infos : http://www.totovino.com/totovino_raisin.php

 

aucun commentaire - aucun rétrolien

Festi-bacchus du 5 au 7 septembre 2008 à Paris

Festi-bacchus, la fête des vins de France, se tiendra les 5, 6 et 7 septembre 2008 à Bercy Village (Paris XIIe). Cette manifestation en plein air a pour but de présenter au grand public l’activité viticole et de communiquer le plaisir du vin. 25 appellations et 60 producteurs seront présents sur le site où de nombreuses animations, menées par des spécialistes, seront mises en place. Un pôle restauration offrira la possibilité aux 15 000 visiteurs attendus d’apprécier des mets et des vins régionaux.

Prix d'entrée grand public : 5€. Restauration sur place. Vente de vin. Contact presse : Marion TESTA, Magnétic Consultant Tel : 05 34 41 12 45 Roger Clairet INFOSVIN

aucun commentaire - aucun rétrolien

Créer un blog sur MaBulle. | C.G.U. - Copyright